dimanche 24 avril 2016

Une lecture très mitigée



    
  • Titre: Possession
  • Auteur: Elana Johnson
  • Pages: 379
  • Edition: Michel Lafon
  • Genre: Young adult, Science-fiction



Résumé:
Violette connaît les règles : les filles ne parlent pas aux garçons, et elles doivent encore moins imaginer les embrasser. Les Penseurs, qui régissent la Société, ont le pouvoir de lire dans l'esprit des citoyens et de les influencer. Mais Violette refuse d'être contrôlée et ne cesse d'enfreindre les règles. Alors qu'un soir de couvre-feu elle rend visite à Zenn, celui qu'elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Est-ce lié à ses soupçons quant aux étranges disparitions de son père et de sa sœur ? Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, l'un des membres actifs de la Résistance. Prétentieux et dangereusement charismatique, le jeune homme ne lui inspire pas confiance. Elle va pourtant très vite comprendre qu'il peut l'aider à retrouver les siens. Pour cela, elle devra affronter la vérité sur le monde dans lequel elle vit ...




Mon avis:
Tout d'abord, j'ai acheté ce livre à Noz. La couverture ne me plaisait pas trop, mais le titre "Possession" m'intriguait, voire me faisait un peu peur. Je pensais à une histoire de fantômes, ou d'horreur; choses dont je ne suis pas fan. Puis j'ai lu le résumé, et cela m'a rassuré, je me suis dit un livre comme je les aime. Et pour le prix de 1,95 euros, pourquoi s'en priver, donc, j'ai sauté sur l'occasion.
Ce livre nous parle de Violette, Vi, de son surnom, qui est une rebelle dans l'âme, du moins c'est ce que l'on veut nous faire comprendre, qui est amoureuse de Zenn, mais lui suit les règles, bien qu'il la protège parfois.  Puis Vi rencontre Jag, qui lui est un vrai rebel et son amour pour Zenn est remis en question.  

Passons à l'histoire maintenant, il est question de contrôle de personnes à travers des technologies et des personnes dotées de certaines facultés par des Penseurs, par contre l'histoire ne nous explique pas comment cela est possible. D'ailleurs, dès le début du livre, on ne sait rien des Penseurs, pas grand chose sur la Société auquelle appartient Vi. 
Les idées se commencent, mais ne se terminent pas, on passe très rapidement d'une situation à une autre. Ce qui fait que la lecture devient pénible, car c'est confus, pas assez exploitée. Bien que je n'ai aucun problème avec les triangle amoureux, je trouve celui-ci incompréhensible, survenant trop rapidement. Les personnages sont peu attachant car assez développés.
Tout ça pour dire que je me suis forcée de terminer ce livre, tout simplement parce que l'idée de départ était  bonne selon moi. 

Dommage, je pense que ce livre aurait pu être un vrai coup de cœur, s'il avait été mieux travailler; mais le style trop brouillon de l'écriture m'a été pénible. L'auteure n' a pas su développer son histoire. En fait j'aurais voulu que ça marche, mais non ça ne l'a pas fait du tout. Je me suis même demandé s'il a été relu avant sa publication.
Et vous , qu' en avez vous pensé?